mardi 3 février 2015

Intervention de Dominique Bilde au Conseil Régional - Budget économie

Intervention de Dominique Bilde
Séance Plénière du 29/01/15
Budget Economie

Monsieur le Président,
Chers collègues,
 
Alors même que la conjoncture économique ne s'améliore pas et que la zone euro est la seule au monde dont le PIB a reculé pour l'année 2013, le budget primitif qui nous est présenté ici particulièrement sur la partie action économique fait état d'une baisse de 20% par rapport au budget primitif de 2014. En prenant en compte le Budget supplémentaire et la décision modificative pour 2014 et en comparant avec les chiffres présentés dans ce budget 2015, la baisse est même de 28,7% !! En valeur absolue, nous perdons près de 26,7 Millions d'euros.
 
L'augmentation générale du Budget de 1,8% n'empêche malheureusement pas le secteur de l'action économique comme celui des transports, compétences pourtant principales des Régions, de diminuer alors même que la dette de l'institution, elle, croit de 6,6% notamment concernant les dettes afférentes aux Partenariats Privés-Publics. Elle s'établit désormais à 419,53€ par habitants, en hausse de 124% depuis 2007.
 
Sur le budget de l'action économique plus particulièrement, l'aide aux entreprise s'en sort mieux mais le budget consacré à l'agriculture baisse fortement et plus étonnant encore, le budget que vous consacrez à l'innovation et la recherche chute aussi. Il perds 28,2% par rapport à 2014. Pourtant vous vous êtes engagés à faire de la Lorraine « la Vallée Européenne des Matériaux, de l'énergie et des procédés » , ambitions développées dès la page 12 de votre document consacré au BP 2015.
 
Malheureusement pour vous, comme on ne construit pas une maison uniquement avec du sable, on peut développer l'innovation et la recherche sans investissements concrets. Votre Pacte Lorraine ne servira qu'à masquer une politique bien peu ambitieuse pour la Lorraine dont la ré-industrialisation ne semble pas votre priorité. La nécessité d'un changement passera d'abord par une volonté nationale rompant avec l'ultralibéralisme de Bruxelles.
 
D'ailleurs, pour la période de programmation 2014-2020, la Lorraine bénéficiera de 260 Millions € de crédits européens dont 35,4 Millions € en 2015. Bénéficiant du statut de « région en transition », nous bénéficions d'une hausse de ces fonds même si des inquiétudes persistent du fait de la fusion des Régions. En effet, l'Alsace est contributrice nette au fonds de péréquation, que deviendra-t-il des fonds alloués à notre future Grande Région ?
 
D'autre part, l'Etat de l'exécution des paiements de la Commission européenne fait apparaître d'importants retards de paiements. Pour 2014, 24,7 milliards d'euros des demandes sont impayées. Pire, Pour 2013, il reste 220 milliards d’euros à liquider, ce qui correspond à des engagements pris, mais qui n’ont pas encore été réglés. L'accumulation par l'Union Européenne de dettes, puisqu'il s'agit effectivement de cela, alors même que cette situation est interdite par les traités européens que vous chérissez tant, impactera inéluctablement à moyen terme les subventions versées aux Etats notamment ceux en destination des Régions.
 
Je vous remercie,
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire