mercredi 1 juillet 2015

Intervention de Dominique Bilde au Conseil Régional de Lorraine - TICPE

Séance Plénière du 29/06/15
Intervention de Dominique BILDE (FN)
TICPE – Cartes grises

 
Monsieur le Président
Chers collègues,
 
A travers ces deux délibérations, comme à l'habitude, la majorité socialiste prend pour cible une de ces vaches à lait favorite à savoir le consommateur Français. Quand ce n'est pas le gouvernement de Manuel Valls et de François Hollande qui taxe toujours plus les particuliers et les petites entreprises pour mieux redonner aux privilégiés et aux grandes multinationales avec le tout nouveau CICE, c'est au tour des socialistes locaux avec le soutien de leurs amis de droite de pressurer un peu plus le contribuable.

Au niveau national, entre 2011 et 2013, 84 nouveaux impôts ont été créés sous les présidences successives de Nicolas Sarkozy et François Hollande.

En Lorraine, même si les taux de la TICPE et des cartes grises restent inchangés par rapport à l'année précédente, nous ne pouvons pas pour autant nous réjouir. En effet, la nouvelle TICPE, pour sa partie modulable, est fixée au taux maximal autorisée par la loi. Quant à la taxe sur les cartes grises, elle  s'établit actuellement à 45€ par cheval-vapeur.
La moyenne nationale étant de 43,03€, les Lorrains payent donc plus pour faire immatriculer leur véhicule. 

La fusion des régions et de la Lorraine avec l'Alsace et la Champagne-Ardenne posera aussi la délicate question de l'harmonisation des taux puisqu'en effet, en Alsace le tarif unitaire par cheval-vapeur est de 37€ et en Champagne-Ardenne, il est de 35€. Nul doute que l'harmonisation se fera à la hausse pour le plus grand bonheur des budgets régionaux qui pourront ainsi financer les coûts délirants que cette réforme territoriale induira  et les frais de déplacements de ces élus et fonctionnaires, obligés de parcourir des kilomètres toujours plus importants pour se rendre à une réunion!

Le préalable à des taxes de ce type aurait dû être d'offrir un service de transports en commun de qualité afin de permettre une réelle égalité entre tous les citoyens. Or la encore, les Lorrains vivant à la campagne sont les grands oubliés des politiques publiques puisqu'ils sont condamnés à payer sans bénéficier des mêmes services que ceux habitants dans les aires urbaines. Les suppressions de trains, de gares et de haltes et les augmentations de tarifs ferroviaires tant au niveau national que local en sont l'exemple le plus criant.

Nous sommes avec ces taxes sur une forme d'impôt totalement injuste qui impose (comme c'est le cas pour la TVA) fortement des biens ou produits pourtant essentiels.
Vous l'aurez donc certainement compris, nous voterons évidemment contre cette délibération.

Je vous remercie,
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire