jeudi 29 octobre 2015

Quand les élus gaspillent 800000€ au nom de « l'art »

800 000€ … voilà le budget du « 1% artistique » sur le budget total consacré au chantier d'Artem à Nancy. Ce pourcentage consacre l'obligation de décoration des constructions publiques et il impose aux maîtres d'ouvrages publics de réserver un pour cent du coût de leurs constructions pour la commande ou l'acquisition d'une ou plusieurs œuvres d'art spécialement conçues pour le bâtiment considéré.

Si la culture et l'art doivent être évidemment considérés, cette obligation budgétaire dans le contexte économique et financier actuel est un non-sens. En effet, sur le chantier d'Artem, ces 800000€ doivent servir à poser 40 plaques d'égouts traitées à l'or fin, un « Vanity Market », un jardin partagé ou encore un atelier d'entretien du corps installé dans un poulailler …

Alors même que plus de 10% des Lorrains sont sans emplois et que le taux de pauvreté en Lorraine atteint presque les 15%, nos concitoyens seront heureux d'apprendre que l'argent public est dilapidé dans de tels projets. Mais qu'ils se rassurent, ils pourront toujours aller admirer les plaques d'égouts en or du campus Artem pour envisager que seule une autre alternative crédible et nécessaire est possible face aux politiques menées par l'UMPS depuis des années. La triste réalité est parfois plus parlante que de longs discours …

Ainsi, le Front National sera attentif aux besoins réels de ces compatriotes et des priorités seront engagées. La suppression ou la modification/réorientation du « 1% artistique » doit être envisagée et une politique culturelle digne de ce nom sera mise en place.

Dominique Bilde
Chargée de mission du FN54
Député Français au Parlement Européen
Conseillère Régionale de Lorraine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire