mardi 10 mai 2016

Communiqué du FN 54 : L'heure de vérité à Jeanne d'Arc


En ce jour du 8 mai 2016, j'étais présente en tant députée française au parlement européen et conseillère régionale, accompagnée de mon collègue Grégoire Eury également élu à la région, au pied de la statue de Jeanne d'Arc à Nancy, afin de commémorer la libération d'Orléans par Jeanne d'Arc le 8 mai 1429.
 
Ayant prévenu la préfecture de notre présence, nous avons une fois de plus été oubliés par le protocole officiel.
 
Une gerbe aux couleurs Bleu Blanc Rouge avait été achetée avec mes propres deniers (ce qui ne fut pas le cas d'autres élus) et n'étant pas cités dans l'annonce protocolaire des personnalités présentes, nous attendîmes que les "officiels" s'avancent pour déposer leur gerbe avant de nous engager pour y déposer la nôtre respectant ainsi le protocole des cérémonies officielles.
S'en est suivi une véritable hystérie des politiques puis, plus tard, des médias.
 
Messieurs Hénart (UDI) et Klein (PS), respectivement Maire de Nancy et Président du Conseil Départemental, ont exprimé haut et fort qu'ils ne voulaient pas déposer une gerbe avec le Front National. Ils nous prirent à parti voulant se réserver l'exclusivité de l'histoire et du souvenir, méprisant une fois de plus 36% des électeurs de la région qui ont accordé leur confiance au Front National lors des dernières élections.
Puis de manière totalement erronée, ils ont indiqué qu'il s'agissait d'une gerbe "Front National" au motif sans doute qu'elle arborait les couleurs du drapeau tricolore. Il est vrai qu'à l'heure d'aujourd'hui, seul le mouvement patriote qu'est le Front National se soucie et se préoccupe du Bleu, du Blanc et du Rouge. Les seuls donc à réellement se préoccuper de la France !
 
Une fois n'est pas coutume, le même spectacle eu lieu à 17h, Porte Désilles où je tenais trois roses aux couleurs de la mère patrie à la main.
 
Nous demandons à être reçus et annoncés à juste titre et de la même manière que les autres élus. Les représentants du FN ne sont pas des élus de seconde zone et nous tenons à rappeler que nous représentons le peuple au même titre qu'eux. C'est cela qu'on appelle la République et la démocratie. N'en déplaise à certains.


Dominique BILDE
Députée française au parlement européen
Conseillère régionale Grand Est - Lorraine
Secrétaire Départementale de Meurthe et Moselle



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire