jeudi 27 octobre 2016

Les « migrants » débarquent en Meurthe-et-Moselle


La France vit une semaine historique. Le démantèlement de la « jungle de Calais » n’annonçant pas la fin du problème migratoire mais sa propagation à la France entière, déjà profondément déstabilisée par l’immigration de masse. Désormais, aucun territoire ne sera épargné. Chaque coin de France devra accueillir son lot de « migrants ». Mercredi 26 octobre, 40 de ces « migrants » sont arrivés au centre d’hébergement de la Colline de Sion. Chez nous, en Meurthe-et-Moselle.
 
Présentés officiellement comme étant des « mineurs isolés », rien ne permet pourtant d’en avoir la certitude absolue. La plupart des spécialistes indiquent, en effet, que parmi ces mineurs isolés se cachent des majeurs qui ont volontairement égarés leurs papiers… Habituellement, le Centre de la Colline de Sion reçoit des touristes ou des groupes scolaires. Bien entendu, ils passeront au second plan pour ces « migrants » clandestins qui devraient être immédiatement reconduits à la frontière puisque l’ultra-majorité d’entre eux ne peut pas prétendre au droit d’asile.

Hier, les Calaisiens pouvaient admirer le dernier cadeau laissé par les « migrants ». Des flammes s’élevaient de la jungle. Selon la « préfète » du Pas-de-Calais, il s’agissait là d’une tradition des « populations migrantes » qui brûlent les lieux qu’ils quittent pour les nettoyer. Ubuesque. Espérons qu’ils ne respecteront pas toutes leurs traditions ici, certaines étant incompatibles avec les nôtres comme la polygamie, la lapidation, l’excision ou la vengeance privée… Mobilisons-nous contre cette invasion qui ne dit pas son nom. Nous n’avons rien pour recevoir ces populations qui ne pourront que garnir les lignes statistiques du chômage et de la délinquance. Avec le Front National, nous ferons passer les nôtres avant les autres !
 
Dominique Bilde
Secrétaire Départemental du FN 54
Député française au Parlement Européen

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire