samedi 15 octobre 2016

Nancy : Sauvons le commerce de centre-ville

Année après année, nous constatons que le centre-ville de Nancy se meurt. De plus en plus de boutiques sont closes, les petits commerçants sont remplacés par des grandes enseignes certes incontournables mais sans âmes et des clients qui préfèrent aller dans des zones commerciales en périphérie, plus pratiques pour s’y garer et circuler.

La raison principale ? Le prix prohibitif des parkings en centre-ville. Si le maire UDI Laurent Hénart affirme que les tarifs ont baissé en 2016 ; le tarif de l’heure ne change pas à 1,70 euros.  Laisser sa voiture deux heures sur une place de surface coûte, lui, 4,7 euros. De plus, certaines rues devenues payantes obligent les résidents à s’acquitter d’un abonnement mensuel de 14€.

Ainsi, il est plus qu’urgent que la ville de Nancy diminue drastiquement le prix de ses parkings et engage des actions de valorisation de son centre-ville avec les commerçants. A Beaucaire, ville FN du Gard, la municipalité a engagé un plan de dynamisation du centre historique en prenant en charge ponctuellement une partie du loyer de nouveaux petits commerçants désireux de s’installer ce qui permet de diversifier l’offre aux consommateurs.

Au-delà de ces mesures, le véritable salut pour le commerce de proximité viendra d’un changement de politique nationale (allégement des contraintes administratives et des charges, reprises d’entreprises, …) qui n’est pas incarné par les partis politiques traditionnels qui se succèdent (dont celui de Mr Hénart) mais par Marine Le Pen et les mesures de bon sens prônées par le Front National, seul défenseur encore de ce petit commerce et de cet artisanat qui fait la richesse de notre pays et qui reste le premier vivier de créations d’emplois… s’il en a les moyens.

Dominique Bilde
Secrétaire Départementale du FN54

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire