mardi 22 novembre 2016

Une bédé sur Strasbourg à l’étrange contenu…


Tous les députés français au Parlement européen ont reçu une bande-dessinée appelée « Strasbourg – Clé de l’Europe ». De bonne facture, l’ouvrage présente une histoire enlevée, servie par de beaux dessins dans le style franco-belge moderne. Malheureusement, quelques notes d’humour dénotent un peu, laissant entrevoir une énième opération de propagande …
 
Dans le chapitre consacré au camp romain d’Argentoratum, on peut lire ceci : « Argentoratum gagne considérablement en importance militaire, administrative et économique, au point de devenir une charnière importante de la frontière de l’empire romain et l’agglomération la plus importante du Rhin supérieur qui attire une population de plus en plus cosmopolite ».
 
Le tout illustré par des dessins représentant divers personnages très clichés : Yugurtha, vendeur de yaourt et de kebabs ; Arash, le marchand de tapis ; Goldstein, le banquier ; Mamma Mia, le pizzaiolo ou encore Momo et ses tajines… Strasbourg était vraiment très cosmopolite ! Certes, ces anachronismes sont là pour apporter une touche d’humour, mais le niveau actuel d’enseignement de l’histoire ne devrait pas autoriser à ces excès, difficilement interprétables par les jeunes esprits qui pourraient imaginer que la France, et Strasbourg, furent de toute éternité des terres d’immigration.
 
Mme Dominique Bilde
Député Français au Parlement Européen

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire