jeudi 20 avril 2017

Déremboursement du « fauteuil coquille » : nouvelle atteinte à la santé et à l’emploi de nos compatriotes

Nous apprenons dans la presse le 11 avril dernier que le gouvernement entend prendre la décision de dérembourser le « fauteuil coquille », fauteuil permettant de faciliter maintien et confort chez les personnes âgées ou à mobilité réduite. Le gouvernement continue donc, comme depuis des années maintenant, cette funeste politique d’économies à tout va sur le dos des français et de leur santé.

            Cette décision risque d’avoir un impact important sur l’emploi en Meurthe-et-Moselle, dans la ville de Pompey. C’est ici que l’entreprise Dupont Médical fabrique ce produit 100% français, après que leur fabrication a été réindustrialisée en France alors qu’elle était jusque-là en Chine. Le déremboursement du fauteuil risque donc de faire chuter drastiquement les commandes de la société installée à Pompey, détruire cette filière Lorraine, et entrainer jusqu’à une centaine de destructions d’emplois !
Le prix de ses fauteuils peut atteindre plusieurs centaines d’euros, les usagers risquent donc, ne pouvant se permette de débourser une telle somme pour un produit pourtant nécessaire, de se tourner vers des produits moins chers, mais de moins bonne qualité fabriqués à l’étranger…
Nous dénonçons avec force cet énième coup porté à l’économie de notre région, à cette erreur manifeste que fait le gouvernement en continuant à faire des économies sur la santé des français qui nécessitent de bénéficier de la solidarité nationale.
Une autre voie doit s’imposer pour le bien des français, avec des propositions réalistes et pertinentes. Seule Marine Le Pen propose un patriotisme économique pour préserver notre industrie et le carnet de commandes de nos entreprises. Son projet présidentiel permettra aux français de bénéficier d’un système de santé qui se préoccupe vraiment de leurs besoins par le biais d’un cinquième risque de Sécurité sociale consacré à la dépendance, en garantissant le remboursement de l’ensemble des risques pris en charge par l’Assurance maladie, et en investissant dans des outils numériques pour permettre des économies.
Cédric Marsolle
Responsable Front National de la sixième circonscription de Meurthe-et-Moselle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire