mardi 10 octobre 2017

Agression de Ludovic Pajot : le courage de dire non !

Notre ami Ludovic Pajot, député du Pas-de-Calais et benjamin de l’Assemblée, a été agressé à Béthune samedi 7 octobre au soir, dans un bar à vin, manifestement en raison de son appartenance au Front National. Tristement révélateur d’une époque où nos jeunes n’osent plus faire la fête, terrorisés par les voyous et la violence gratuite qui a cours dans les rues des centres des villes. Il est temps de donner des moyens à la police, qu’elle soit nationale ou municipale, afin qu’elle puisse correctement garantir l’ordre public et mettre hors d’état de nuire ceux qui provoquent la désertification urbaine. 
Ludovic a été lâchement frappé par un groupe de jeunes hommes déterminés, certains défavorablement connus de la justice, d’autres appartenant possiblement à la mouvance dite « antifa » qui n’hésite jamais à faire parler les poings, en témoigne notamment les incidents de l’an passé lors desquels une voiture de police avait été attaquée à l’aide d’un cocktail Molotov par les frères Bernanos en plein cœur de la capitale. Il faut dissoudre ces milices qui se comportent en véritable police politique, traquant sans relâche ceux qui ne pensent pas comme eux, c’est-à-dire 99 % de la population française.
Ce qui est arrivé à Ludovic Pajot arrivera demain à ceux qui ne disent aujourd’hui. Tous les Français et toute la classe politique sont directement concernés. Espérons que cette triste affaire puisse éclairer l’opinion publique et les médias sur ces problèmes que nous ne cessons de dénoncer avec Marine Le Pen.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire