jeudi 2 novembre 2017

Accueil des migrants : bilan accablant pour « Les Républicains » Wauquiez et Richert.

Communiqué de presse de Dominique Bilde

Député européen,
                                  Conseiller régional Front National, région Grand Est,
Secrétaire départemental du Front National de Meurthe et Moselle.


Lundi 30 octobre 2017,


« On ne se laissera pas faire ! » martelait Laurent Wauquiez en septembre 2016, vent debout contre la répartition de 7 400 migrants de la « jungle » de Calais. Un an après la fermeture du camp, le chantre autoproclamé de la « droite dure » devra finalement revoir sa copie : la région Auvergne-Rhône-Alpes, qu’il préside, décroche la palme de l’accueil des migrants avec 1 536 arrivées, talonnée par le Grand Est (1 399 arrivées)[1].

Les scènes désolantes du bidonville de Blida (Metz), où s’entassent quelques 600 personnes, de la caserne Faron de Vandoeuvre-lès-Nancy[2] et de l’hôtel Formule 1 de Laxou[3], devraient d’ailleurs faire partie du paysage pour longtemps en Grand Est. A la faveur du succès de l’AfD, l’Allemagne pourrait en effet fermer les vannes de l’accueil des migrants[4].

Si les élus locaux Républicains, chez qui la rhétorique va-t-en-guerre est rarement suivie d’effet, ont beau jeu de se défausser sur l’État, le Front National appelle quant à lui au gel des subventions aux communes d’accueil, au soutien aux recours administratifs et à la consultation des administrés sur les relocalisations.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire